Ben L’Oncle Soul ©

Dès mon plus jeune âge, j’ai été bercée par Wilson Pickett, Aretha Franklin, James Brown… et la voix suave et habitée du  » King of Soul », le charismatique Otis Redding. Lorsque photographier Ben l’Oncle Soul s’est présenté à moi, c’est donc l’impatience qui primait sur une quelconque appréhension. L’idée même de le rencontrer nourrissait mon âme d’une saveur particulière. En dépit du franc succès que rencontre la tournée de son dernier album  » Under My Skin « , c’est entre deux dates de concert que nous parvînmes à organiser cette séance photo. Nous étions au quartier Saint-Germain-des-Prés, la froideur de l’hiver était à son paroxysme, mais le soleil nous réchauffait et semblait être un bon présage sur ce qui allait être ce moment de partage avec cet enfant des îles. Ben est un véritable showman, à la manière des artistes de la Stax des années 60. Pourtant, cet artiste s’est présenté à moi avec un naturel et une discrétion déconcertante. Malgré les milles questions que j’avais en tête, c’était l’idée d’entendre son grain de voix qui primait sur le reste.

 Nous nous sommes ensuite dirigés en direction du parc de l’Odéon,

je vous laisse le plaisir de découvrir la suite en images, sur l’un des premiers succès de Ben l’Oncle Soul…

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur Ben l’Oncle Soul ? je vous invite à apprécier cette vidéo dans laquelle l’artiste parle de son parcours et évoque les grands noms qui l’ont inspirés.

 

%d blogueurs aiment cette page :